D’un paradis à l’autre
soirée poésie

Initiative inédite du Conseil Franco-Iranien (CFI) 

Avec Jean-Claude Carrière, Nahal Tajadod, Mohammad Mérati, Anousha Nazari, Jonathan Kazemi 

L’hôtel de Lauzun, remarquable demeure du XVIIe siècle a abrité au cours de son histoire des personnalités sulfureuses telles que le Duc de Lauzun qui lui a laissé son nom, mais aussi des artistes et écrivains tels que Joseph Ferdinand Boissard, Théophile Gautier et Charles Baudelaire. Lors du séjour de ces derniers dans les années 1840, les salons de l’hôtel de Lauzun, alors connu sous le nom d’hôtel Pimodan, ont accueilli les réceptions très privées du club des Haschichins pendant lesquels artistes et personnalités de l’époque expérimentaient les paradis artificiels.

La douce mélodie du karmancheh et le verbe amoureux des poèmes iraniens se mêleront aux effluves de roses, symbole d’Ispahan, dans ce lieu empreint d’histoire littéraire. Dans un intérieur aux fresques champêtres, la lecture des poèmes de Rûmi et d’Attar guidera le public au travers du jardin de la poésie persane et de sa symphonie des sens. Une réelle invitation au voyage… “J’ai eu au Paradis le serpent comme ami
Et cette ignominie me fit perdre l’Éden”
Le Cantique des oiseaux, Attar (traduction de Leili Anvar, éd. Diane de Selliers)

Programme

18:00-18:30
Improvisation de musique persane
Lieu : Salon de musique
Intervenants :
Mohammad Mérati, musicien de kamancheh
Anousha Nazari, chanteuse lyrique

18:30-19:30
Récitation de poésie persane (en français et persan)
Lieu : Salle des gardes
Intervenants :
Nahal Tajadod, écrivaine
Jean-Claude Carrière, écrivain

19:30-20:30
Dégustation de douceurs iraniennes
Lieu : Antichambre
Par Jonathan Kazemi, pâtissier-créateur.